parcours

Je découvre cette matière céramique en 2006, dans un cadre industriel, au sein du Groupe Deshoulières ( Paris ) alors que je mène encore mes études en design. Initialement intégrée au bureau de création, je souhaite me rapprocher du lieu où les projets prennent corps et je me rends alors à plusieurs reprises dans les ateliers de production où je rencontre les « artisans de la terre ». La richesse des savoir-faire, le dialogue avec l’argile me passionnent et m’amènent en 2007 à Saint-Amand en Puisaye (Nièvre), où je commence l’apprentissage du tournage de l’argile au CNIFOP (Centre National d’Initiation de Formation et de Perfectionnement de la poterie et du grès).

À Saint-Amand en Puisaye, j'ai l'occasion d'effectuer un stage avec Tom Charbit et Rozenn Bigot et de me plonger dans l'histoire de cet artisanat à la Maison de la Mémoire Potière. Au-delà de l’argile je découvre un autre champ de recherche, tout aussi vaste et surprenant : celui de l’émail. De retour à Lyon, je choisi l’argile comme point de départ de nouveaux projets de création réconciliant les métiers d’art et le design. En 2011, j’ouvre « l’atelier 1280 degrés », souhaitant en faire un lieu d’échange, de recherche et de partage de savoir-faire.